EVEROTICA pt1 /// SANDRINE QUISKA

EVEROTICA pt1 /// SANDRINE QUISKA - Model Eliza Sys - photo érotique EVEROTICA pt1 /// SANDRINE QUISKA - Model Eliza Sys - Penthouse EVEROTICA pt1 /// SANDRINE QUISKA - Model Eliza Sys - photo érotique

EVEROTICA pt1 /// SANDRINE QUISKA - Model Eliza Sys - Penthouse EVEROTICA pt1 /// SANDRINE QUISKA - Model Eliza Sys - photo érotique EVEROTICA pt1 /// SANDRINE QUISKA - Model Eliza Sys - Penthouse EVEROTICA pt1 /// SANDRINE QUISKA - Model Eliza Sys - photo érotique EVEROTICA pt1 /// SANDRINE QUISKA - Model Eliza Sys - Penthouse EVEROTICA pt1 /// SANDRINE QUISKA - Model Eliza Sys - photo érotique EVEROTICA pt1 /// SANDRINE QUISKA - Model Eliza Sys - Penthouse EVEROTICA pt1 /// SANDRINE QUISKA - Model Eliza Sys - photo érotique EVEROTICA pt1 /// SANDRINE QUISKA - Model Eliza Sys - Penthouse EVEROTICA pt1 /// SANDRINE QUISKA - Model Eliza Sys - photo érotique EVEROTICA pt1 /// SANDRINE QUISKA - Model Eliza Sys - Penthouse EVEROTICA pt1 /// SANDRINE QUISKA - Model Eliza Sys - photo érotique EVEROTICA pt1 /// SANDRINE QUISKA - Model Eliza Sys - Penthouse EVEROTICA pt1 /// SANDRINE QUISKA - Model Eliza Sys - photo érotique EVEROTICA pt1 /// SANDRINE QUISKA - Model Eliza Sys - Penthouse EVEROTICA pt1 /// SANDRINE QUISKA - Model Eliza Sys - photo érotique EVEROTICA pt1 /// SANDRINE QUISKA - Model Eliza Sys - Penthouse

 

Elle pourrait sortir d’un de ces vieux numéros de Penthouse des années 70,
une héroïne qui se dévêt au fil des pages, rien que pour vos yeux.

 

Rien que pour vos yeux ?
Rien n’est moins sûr.

Elle est arrivée tard, a trouvé l’appartement vide, a observé lentement les tentures épaisses, les meubles en bois sombre, les dorures un peu passées. Elle s’est d’abord arrêtée dans le salon d’hiver, a retiré ses chaussures en cuir noir, son manteau de fourrure.
 

Vénus dominatrice ?

Sans doute. Mais on ne sait pas encore qui elle attend. Elle est déjà dans la chambre, fait glisser ses mains derrière son dos pour défaire les boutons de sa robe, qui tombe sur ses hanches. Elle a de très jolis seins et elle le sait. Regarde un peu comment je marche. Tu ne me rattraperas pas. Elle se dit qu’elle pourrait dire cela, quand il, ou elle, arrivera.
 

Voilà ce qu’elle pense et elle est déjà sur le lit.

Entre ses doigts, elle joue avec des perles, passe sa main là où la robe s’est arrêtée, la repousse un peu plus loin.

Un peu plus bas on ne voit plus ce qu’elle fait.

L’ombre portée de son nombril sur son ventre tendre.

Elle ferme légèrement les yeux, pince ses lèvres, sa nuque gémit doucement lorsqu’elle bascule en arrière.

Sa bouche adresse un sourire aux anges.

Psyché est repue.
Il y a le regard d’un autre dans la pièce.

Il arrive après la bataille et elle s’offre à ses yeux, accepte pour avoir déjà tout donné.

Elle se dresse, se lève, soulève son menton. Ses yeux peints en noirs murmurent.

Souhaitez-vous vraiment faire un pas de plus ?
 

Elle vous briserait le cœur.

Ou pire encore.

Mieux vaut la laisser seule avec elle-même

 

__________________

 

CREDITS

 

Photographe :  Sandrine Quiska

Assistée par :  Martin Lagardère

 Stylisme :  Jenny Lazzarelli

Makeup & Hair :  Nora Hamel

Mannequin : Eliza Sys @ WM Models

Texte :  Lucille Dupré

Musique :  ©Alain Bashung - "Madame Rêve"